Se faire de l’argent en agriculture au Congo-Kinshasa, c’est possible

L’agriculture est un  secteur aussi rentable que tant d’autres. En République Démocratique du Congo,  les gens exploitent l’ agriculture mais très souvent d’ une manière artisanale. L’ industrialisation de l’agriculture n ‘ a pas encore gagné du terrain dans l’ économie congolaise. Pour rentabiliser le secteur agricole, il faudra carrément miser sur son industrialisation.  Alors comment y parvenir ? 

Tout d’abord, il faut produire en grande quantité. Ici, produire, veut dire semer, récolter, ensuite passer à l’étape de la commercialisation. On peut aussi viser à transformer ce qu’on récolte en vue de le vendre. Prenons par exemple les « tomates », lorsqu’elles sont en état brut (fruit), elles se vendent à une valeur quelconque et lorsqu’elles sont transformées (tomates en sachet ou en boîte), elles ont un autre prix que celui en fruit. Telles sont les possibilités pour gagner de l’argent dans le secteur agricole.

Les agriculteurs congolais doivent penser à mécaniser ce secteur pour produire en grande quantité, notamment avoir des engins ainsi que tous les matériaux possibles pour une industrie proprement dite.

Dans l’agriculture, il y a des bénéfices; chose que certaines ONG ont comprise. À Kinshasa, nous avons découvert une ONG dénommée « Action des Femmes pour le Développement » (AFD). Cette organisation non gouvernementale réunit en  son sein plusieurs femmes qui ont été formées pour devenir agricultrices. C’est ce que nous explique Higellin Nsimba Lutumba, coordonnateur de l’ AFD ; qui est également technicien agronome. << Nous nous basons sur la production agricole et sur l’élevage. C’est ce qui permet à toutes les femmes de notre ONG d’avoir chacune une activité à faire. Ces dames sont formées au sein de notre structure. Elles produisent, elles vendent… Nous avons compris qu’il y a le développement dans l’agriculture. Et chaque membre de notre ONG se retrouve dans ce secteur>> a-t-il dit. Ce technicien lance un appel au gouvernement pour soutenir les agriculteurs, car c’est un secteur qui génère beaucoup d’argent.

Soulignons que ce secteur peut grandement booster l’économie congolaise. C’est ainsi que l’État congolais doit mener la danse en instaurant une politique d’ industrialisation dans le secteur agricole au sein de toutes les 26 provinces du pays et soutenir en même temps les petites et moyennes entreprises œuvrant dans ledit domaine, notamment par le biais des subventions, afin de faire de l’agriculture un des éléments clés du développement socio-économique de la RDC.

   Kevin Tamusele