Le ministère de Finances et les régies financières désormais liés par des contrats des performances

« Le Ministre des Finances Nicolas Kazadi a procédé le mardi 20 juillet 2021 à la cérémonie de signature des contrats des performances entre son ministère et les régies financières de la République démocratique du Congo », indique 7sur7.cd. Lesdits contrats signés notamment avec la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), la Direction Générale des Impôts (DGI) et la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD), s’inscrivent dans le cadre du dialogue de gestion dont la finalité est la maximisation des recettes de l’Etat. 

Ce média signale que ces contrats des performances, qui s’appliquent pour l’exercice budgétaire 2021, s’articulent essentiellement d’une part, sur l’augmentation volontaire de la cible des recettes, et d’autre part, sur l’introduction des indicateurs de performance pour évaluer distinctement l’effort de chaque service opérationnel des régies financières dans la mobilisation des recettes, quel que soit le lieu d’implantation à travers le territoire national.

Dans son allocution, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a évoqué combien il est important pour les  régies financières  de détenir des contrats des performances étant donné qu’il s’agit de la notion de la gestion financière constituant d’ailleurs leur raison d’être (NDLR l’importance de ces régies financières en termes de fonctionnement). « C’est un acte de gestion tout à fait normal que tout le monde devrait avoir, parce que lorsqu’on s’engage dans une responsabilité on doit savoir pourquoi on est là. Quel est le programme qui nous conduit, quels sont les objectifs que nous visons et quelles sont les actions que nous devons entreprendre pour atteindre ces objectifs et de manière précise (…) Bien-entendu, il s’agit d’abord d’accroître le niveau des recettes mais je voudrais que ça aille beaucoup plus loin que ça. La qualité du service est tout aussi importante que les performances financières. Et je voudrais que ce contrat des performances traduise les deux », a-t-il expliqué.

En outre, 7sur7.cd rapporte que la cible des recettes annuelles a été réajustée à 10.780 milliards CDF, soit une augmentation de 15% par rapport aux prévisions budgétaires fixées par le parlement à 9.374 milliards CDF, la plaçant ainsi au-dessus de la cible des recettes fixée dans le Programme conclu avec le Fonds Monétaire International qui est de 10.198 milliards CDF. De ce fait, ces assignations ajustées donnent 5.636 milliards CDF pour la DGI contre les prévisions budgétaires de 4.900 milliards CDF ;  2.997 milliards CDF pour la DGDA contre les prévisions budgétaires de 2.606 milliards CDF  et 2.146 milliards CDF pour la DGRAD contre les prévisions budgétaires de 1.866 Mds CDF.

« Pour cette année, 43 indicateurs de performance ont été retenus dont 11 pour la DGDA, 17 pour la DGI et 15 pour la DGRAD. Il est prévu une prime spéciale en cas d’atteinte des assignations annuelles, telles que réajustées dans les contrats de performance », renseigne 7sur7.cd qui ajoute qu’un Comité sera mis en place pour effectuer  le suivi et l’évaluation des résultats qui découlent de ces contrats des performances ; le tout axé sur la mobilisation des recettes sans oublier quand même la qualité du service.

Fabrice Amisi