Christian Yumbi, Premier Congolais à être meilleur jeune chef cuisinier à Bruxelles

C’est à Bruxelles que Christian Yumbi a ouvert son premier restaurant « Re-Source », comme « Retour aux sources ». Sa cuisine artistique, véritable étalonnage gustatif et bain de jouvence pour les papilles, attire une grande clientèle et  lui vaut de figurer dans le guide Michelin, le graal de tout restaurateur. Il a également été le premier noir à être élu meilleur jeune chef de Bruxelles dans le guide Gault MillauDans la capitale belge, le succès est au rendez-vous mais le rythme de travail est intenable pour ce chef qui privilégie sa vie de famille. Le retour au pays lui permet de retrouver cette stabilité familiale avec son épouse et leurs deux garçons. Il y décroche son premier travail dans un site minier de Lubumbashi, ville cuprifère de la RDC. Responsable des opérations, il est chargé de fournir 500 repas par jour au personnel. Un défi relevé au quotidien mais qui handicape à nouveau sa vie de famille. Le chef étoilé décide alors de se consacrer à des projets personnels.

Entre tradition et modernité

Depuis près de trois ans à Kinshasa, il a ouvert et dirige le restaurant Re-Source, situé dans la commune huppée de la Gombe. Christian Yumbi y propose des plats entre tradition et modernité. « Ma cuisine est à la fois traditionnelle et moderne tout en restant authentique. Je réactualise différents plats traditionnels. Je présente également des plats spécifiques à chaque province ». Christian Yumbi a notamment créé le « Retour de pêche », un plat qui a la particularité de présenter différentes cuisson d’un poisson sur une même assiette.  Professeur de cuisine, Christian Yumbi se soucie de la formation des jeunes. Il a ouvert une école d’hôtellerie à Lubumbashi où il donne des cours comme il le faisait déjà à Bruxelles. Il vient également d’ouvrir un centre de stage  dans une commune populaire de Kinshasa. Objectif : permettre aux étudiants, qui n’ont pas toujours accès au stage, d’appliquer les théories apprises dans des écoles de formation. Le vainqueur de « Star Chef », estime qu’il est important de mettre en valeur le travail de restaurateur en Afrique et de faire voir aux jeunes qu’il est possible d’ apprendre ce métier et d’en vivre.