Après une forte augmentation à près de 9 pour cent dans la période 2013-2014, la croissance de l'économie congolaise a ralenti en 2015, en baisse de 7,7% par rapport à 9,2% en 2014. En effet, en 2015, la croissance économique était de 7,7%, en baisse par rapport à 9,2% en 2014 et inférieure à la croissance de 10,3% projetée initialement. La croissance a été soutenue par les industries extractives et manufacturières, les transports et les télécommunications. L'inflation s'est maintenue à 0,8% et le taux de change du franc congolais (CDF) au dollar américain (USD) est resté stable, en baisse de 0,2%. En dépit de la baisse drastique du prix des matières premières, la stabilité macroéconomique a été préservée en raison du resserrement des recettes fiscales, des réserves internationales et de l'augmentation du déficit du compte courant.

Dans une des régions les plus dévastées par la guerre, une nouvelle initiative tente de changer la marque d'un pays du «conflit» au «cacao et au café». Une nouvelle campagne de collaboration vise à atténuer certains de ces problèmes en conseillant les petits agriculteurs de l'Est du pays sur la façon de cultiver, récolter et préparer des cultures de rente comme le café et le cacao. Comme la plupart des autres ressources naturelles et des cultures en RD Congo, l'un des pays les moins développés de la planète, le cacao n'est pas transformé à l'intérieur du pays.

Il ya un dicton qui dit: il ya seulement trois types de personnes dans le monde: ceux qui regardent ce qui est arrivé, ceux qui se demandent qu'est ce qui est arrivé et ceux qui font bouger les choses.

« C’est un honneur de me trouver parmi vous aujourd’hui et d’assister à une remise de diplômes dans une des universités les plus prestigieuses du monde. Je n’ai jamais terminé mes études supérieures.A dire vrai, je n’ai même jamais été témoin d’une remise de diplômes dans une université. Je veux vous faire partager aujourd’hui trois expériences qui ont marqué ma carrière. C’est tout. Rien d’extraordinaire. Juste trois expériences.

Suivez-nous

FacebookTwitterLinkedIn

Restez informé